Récupération cryothérapie sportive

La cryothérapie, du froid pour la récupération sportive

Bien que la pratique du sport soit un réel plaisir pour un professionnel, elle s’accompagne souvent de nombreuses douleurs. Si vous vous êtes inscrit dans un centre de formation en vue de devenir un professionnel, vous pouvez en témoigner. Il est donc normal que vous cherchiez des solutions pratiques pour récupérer de vos séances sportives douloureuses. L’une des meilleures solutions auxquelles vous pouvez avoir recours est la cryothérapie. Voici l’essentiel à savoir au sujet de cette thérapie.

Qu’est-ce que la cryothérapie ?

La cryothérapie est une méthode de soin qui consiste à utiliser le froid pour aider à la récupération. Elle peut être appliquée sur une zone spécifique du corps ou bien sur le corps entier. Dans ce dernier cas, on parle de cryothérapie corps entier ou CCE. Elle est utile dans les domaines médical et sportif ainsi que dans le domaine du bien-être.

Comment la cryothérapie fonctionne-t-elle ?

La cryothérapie s’utilise de deux différentes manières. On peut tout d’abord l’appliquer de façon locale. Dans ce cas, les spécialistes ont souvent recours aux sprays cryogènes, aux poches de glaces, aux pulvérisations gazeuses ou aux compresses. On applique l’un ou l’autre de ces produits sur la région du corps à traiter. Ainsi, en traitement local, la cryothérapie favorise chez le sportif la diminution d’un gonflement ou d’un œdème. Elle soulage aussi la douleur ou l’inflammation.

La seconde utilisation de la thérapie par le froid est beaucoup plus vaste. Elle implique un traitement global dans le but d’améliorer les troubles du sommeil, la respiration et de réduire l’anxiété. Ce type de cryothérapie favorise également la récupération chez les sportifs en stimulant la régénération cellulaire.

Le déroulement d’une séance de thérapie par le froid

En fonction de la technique choisie, une séance de cryothérapie peut se dérouler de différentes manières. Dans le cas de la CCE, le sujet est mis dans une chambre froide ou une cabine appelée cryosauna. On l’immerge totalement ou bien jusqu’au cou. Puis, on le maintient dans une température basse (de -100°C par exemple) pendant 1 à 3 minutes. Ainsi, on crée un choc thermique pour provoquer des réactions physiologiques positives.

En quoi le froid aide-t-il à récupérer ?

Le recours au froid existe depuis longtemps dans les pratiques médicales. Aujourd’hui, son efficacité devient de plus en plus remarquable. En effet, la cryothérapie exerce sur le corps une action analgésique, anti-inflammatoire, hémostatique, anti-infectieuse et vasomotrice.

Grâce à son action antidouleur et anti-inflammatoire, la cryothérapie est utilisée en rhumatologie pour traiter l’arthrose, l’arthrite ou les douleurs musculaires. Elle s’est également montrée utile dans le traitement des migraines, de la sclérose en plaques ou des céphalées.

Si la cryogénisation a tellement le vent en poupe dans les milieux professionnels sportifs, c’est à cause de son efficacité. Grâce à cette technique, une température intense allant de -110°C à -140°C peut suffire pour provoquer un choc thermique. Ce froid intense est souvent utilisé en cas de blessure pour diminuer la température cutanée et diminuer la douleur. C’est la même technique qui est utilisée pour soulager une entorse ou des lésions musculaires. La cryogénisation améliore la circulation sanguine, réduit les œdèmes et oxygène les muscles pour hâter leur récupération. De plus, elle stimule la production par l’organisme de certaines hormones, comme les endorphines. Ces dernières réduisent les sensations de douleur et favorisent le bien-être.

Il ne fait aucun doute que la cryothérapie est réellement bénéfique pour les sportifs professionnels. N’hésitez pas à vous offrir quelques séances dans un centre spécialisé.